INVITATION AU KABUKI Guide du Kabuki, art du théâtre traditionnel japonaisINVITATION AU KABUKI Guide du Kabuki, art du théâtre traditionnel japonais

Production et musique

Expression de la scène:Expression du Makugire (fin de l’acte)

Lorsqu’une scène se termine, il est courant en kabuki de fermer le rideau. C’est ce qu’on appelle le makugire (fin de l’acte) et différentes techniques de production sont utilisées pour laisser une forte impression sur le public au moment où les rideaux sont fermés.

Pose imagée mie

En kabuki, il existe une technique théâtrale appelée mie pendant laquelle le personnage reste un moment dans une posture indiquant une émotion intense. À la fin de l’acte, on utilise souvent la technique de production appelée emen no mie (pose visuelle mie) pendant laquelle tous les personnages sur scène font un mie de sorte que toute la scène prend la composition équilibrée d’un tableau. L’apparence de la scène avec une tension accrue exprimant visuellement les relations et situations des personnages est appelée hippari no mie (pose de traction) car les acteurs semblent tirer l’un sur l’autre.

Scène de fin avec trois marches

À la fin d’un acte des jidai-mono (pièces historiques) ou des pièces de danse, on trouve des scènes dans lesquelles des escaliers appelés sandanmie (trois marches) et recouverts de feutre rouge sont placés au centre de la scène. Le zagashira (acteur principal de la pièce) et le tateoyama (acteur principal jouant le rôle d’une femme) montent les escaliers et, avec les autres acteurs alignés à leur droite et leur gauche, font le miemie. À travers ceci, la présence du zagashira et du tateoyama ressort et donne à la scène une atmosphère splendide et festive.

Sortie par l’extérieur du rideau

Après que les rideaux soient fermés, l’acteur reste sur l’avant-scène, le hanamichi, et la prestation continue. La prestation appelée Makusoto No Hikkomi fait référence à une technique de production consistant à quitter la scène progressivement en attendant que la réverbération cesse. Un exemple représentatif est la technique de production appelée danjurogata dans la scène « Kumagai Jinya » (Le Campement Militaire de Kumagai) tirée de « Ichinotani Futaba Gunki » (Chroniques de la Bataille de Ichinotani). Le courageux commandant militaire Kumagai Naozane qui a été obligé de sacrifier son jeune fils sur le champ de bataille est bouleversé par l’incertitude de la vie et devient moine. Kumagai quitte la scène seul par le hanamichizagashira en déclarant « Ces 16 années sont un vieux rêve. » accompagné d’un doux solo de shamisen.