Invitation à un BUNRAKU

Les marionnettes Bunraku: Comment fonctionnent les marionnettes

Déplacement d’une poupée

Corps

Les marionnettes ont une structure simple. La planche des épaules (kataita) et l’armature en bambou (koshiwa) sont reliées simplement par du tissu. Un trou est ouvert dans le centre de la planche des épaules de façon à ce que la poignée de la tête puisse être insérée. Des loofas ou éponges séchées sont placées aux deux extrémités de la planche pour suggérer la rondeur des épaules. Des ficelles relient les mains et les pieds à l’armature en bambou respectivement.
 
 

Mains

 

Le marionnettiste principal (Omo-zukai) déplace la main droite. Le marionnettiste gauche (Hidari-zukai) déplace la main gauche à l’aide d’une tige appelée sashigane. Pour les marionnettes masculines, une kase-te est utilisée, mais parfois une main spéciale est utilisée dans laquelle les doigts bougent séparément. Pour les marionnettes féminines, une main momiji-te est utilisée, dans laquelle les quatre doigts séparés du pouce bougent ensemble.
 
 

Jambes

Le marionnettiste déplace les jambes de la marionnette masculine en tenant la fixation métallique en forme de clé derrière le talon de la marionnette (ashigane). Selon la scène, des chaussettes tabi et/ou des chaussures sont placées sur les pieds de la marionnette. En règle générale, les marionnettes féminines n’ont pas de jambes. Le marionnettiste des jambes place ses doigts dans l’ourlet de la robe de la marionnette et pousse son poing en avant pour donner l’illusion qu’elle est en train de marcher.