Pièces et personnagesIl existe plus de 200 pièces dans les répertoires respectifs du Nō et du Kyōgen. Les pièces
sont classées et catégorisées en fonction de divers critères, tout comme les interprètes.

La composition et les pièces

En règle générale, une pièce de Nō dure entre 60 et 90 minutes, et une pièce de Kyōgen entre 15 et 30 minutes. Les pièces en deux actes sont appelées « nibamono », tandis que les autres se nomment « ichibamono ». Dans de nombreuses pièces de Nō, le shite (l’acteur principal) se souvient de son passé. Et, fréquemment à la fin de ce type de représentation, l’entièreté de la pièce se révèle être une illusion ou un rêve du waki (l’acteur secondaire ou la contrepartie du protagoniste). Ce genre de Nō est connu sous le nom de « mugen Nō », ce qui signifie fantaisie ou rêve. Dans un autre registre, il existe également un genre nommé le « genzai Nō » qui signifie réaliste ou temps présent. Dans ces pièces, l’histoire se déroule dans une continuité temporelle.

Main actor in nibamono. The shite changes appearances in the first half (mae-shite) and second half (nochi-shite).

« Okina », une pièce à part

L’« okina » est un genre de pièce à part qui rappelle un art de la scène antérieur au Nōgaku. Il est également connu sous le nom de « shikisanban » ou « shikisanba ». Cette pièce est composée de danses de dieux qui ont pris l’apparence de vieillards. Elle est conjointement jouée par les acteurs de Nō et de Kyōgen. L’« okina » est un rituel sacré perpétré pour la paix dans le monde et une moisson abondante. Considérée comme une pièce sacrée, elle est jouée en début de représentation lors d’occasions spéciales telles que le jour du nouvel an et durant des festivals par des acteurs qui ont au préalable effectué des rituels de purification.