Invitation à un BUNRAKU

Les pièces

Divers chefs-d'œuvre ont été créés et transmis au cours de plus de 300 ans d'histoire du Bunraku.

Types de pièces

Il existe trois catégories principales de pièces.

Le Jidai-mono (pièces historiques), qui contient le plus grand répertoire parmi les trois catégories, décrit les incidents et les personnages historiques antérieurs à la période Edo (1603 à 1868).

Le Sewa-mono (pièces contemporaines domestiques) dépeint les amours et les sentiments des roturiers joué dans la vie de tous les jours et les événements pendant la période Edo. Ceci était le soi-disant théâtre contemporain de cette époque.

Dans le Keigoto / Keiji, les pièces dans lesquelles la danse et la musique ont une grande composante sont exécutées magnifiquement et avec grâce.

Composition des pièces

Le Jidai-mono est composé de dan ou d'actes. Un seule pièce jidai-mono est généralement composée de cinq dan. Le premier dan est une introduction à l'histoire. Dans le deuxième dan, un incident se produit, et dans le troisième dan, un combat important survient entre les personnages. Le quatrième dan est une scène de danse qui modifie l'atmosphère de l'histoire. Dans le cinquième dan, une résolution finale est atteinte et l'histoire prend fin. De cette manière, le rôle et les règles de chaque dan sont, pour la plupart, prédéterminés. Les pièces longues et complexes composées de plus de dix dan partagent essentiellement la même structure de base que les pièces à cinq dan. Il y a souvent un point d'orgue dans la seconde moitié de chaque dan, et ce dernier est appelé « kiriba. »

Le Sewa-mono, d'autre part, se compose généralement de trois sections (première, deuxième et troisième). Des éléments historiques quasi-théâtraux, tels que les querelles familiales, sont parfois inclus dans les pièces, donnant au sewa-mono des structures plus longues et plus complexes.