Invitation à un BUNRAKU

Introduction

Le Bunraku est l'un des représentants des arts du théâtre traditionnel pour adultes du Japon, inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. Il s'agit d'une forme de collaboration étroite qui synchronise la récitation narrative, la musique shamisen et les marionnettes au sein d'une représentation. Le public est stupéfait par le narrateur récitant les histoires, levant la voix de toutes ses forces, le son dynamique et délicat de la musique shamisen, et les magnifiques mouvements des marionnettes. Avec ce style unique exceptionnel, le Bunraku est reconnu dans le monde comme un art très sophistiqué du théâtre de marionnettes.

Un art traditionnel né pendant la période Edo

Playbill of "Sonezaki shinju"
(The Love Suicides at Sonezaki)
showing the staging of
Ningyo joruri
"Mugikogashi"
(National Theatre collection)

Bunraku, initialement appelé Ningyo joruri, a été créé aux alentours du 17ème siècle. Joruri est l'art de la narration, avec shamisen entrée en usage pour la performance musicale, et mêlé aux marionnettes qui existent depuis les temps anciens.

Takemoto Gidayu, un maître narrateur, a créé le théâtre Takemoto-za à Osaka. Le théâtre mettait en scène des pièces écrites par Chikamatsu Monzaemon, devenues très populaires, et a formé Bunraku tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Un art composite exécuté par le narrateur, le joueur de shamisen et le marionnettiste en synchronie parfaite


Les histoires racontées sont des récits complexes illustrant la fugacité du monde, un service commémoratif, une triste romance, une séparation entre un parent et son enfant, et ainsi de suite. L'humour fin et plein d'esprit, ainsi que la danse sont des éléments importants du Bunraku.

Les interprètes sont le narrateur, le joueur de shamisen et le marionnettiste. Le narrateur, connu sous le nom de tayu, décrit tout seul la scène et le dialogue des personnages. A côté de lui, le joueur de shamisen dépeint l'arrangement et les changements d'émotions à travers le son. Les marionnettistes illustrent visuellement les histoires représentées dans un type de joruri appelé gidayu-bushi . Des beaux et exquis mouvements émanent de cette combinaison de trois personnes opérant sur une seule marionnette